Pozzallo

En 2013 Nicolas Clauss, Jean-Jacques Birgé et Sylvain Kassap jouent ensemble à Aix-en-Provence invités par Seconde Nature. Ils improvisent (sur) huit tableaux interactifs, nouvelles versions de Jumeau Bar et Fès, plus cinq inédits dont Pozzallo, Entraves, Arpettes et Bâches. Un album de la musique paraît à cette occasion.

La machine à rêves de Leonardo da Vinci

En 2012 la Cité des Sciences et de l'Industrie commandent une œuvre interactive pour iPad à Nicolas Clauss et Jean-Jacques Birgé. Gratuite sur iTunes !

2025 ex machina

Nicolas Clauss et Jean-Jacques Birgé collaborent au "serious game" 2025 ex machina réalisé par Tralalere. Premier module mis en ligne en février 2010. En novembre, lancement de l'intégrale !

Nouvelle version de Somnambules pour 2009

Le musicien Sacha Gattino rejoint Jean-Jacques Birgé et Nicolas Clauss pour un nouveau spectacle en trio.

Somnambules live (3)

Nouvelle page avec 5 films en ligne !

En 2008, les représentations à L'Échangeur et à La Comète 347 ont confirmé le choix du duo pour les prochains spectacles de Birgé (instruments acoustiques et électroniques) et Clauss (tableaux interactifs sur grand écran).

Somnambules live (2)

En mai 2007 au Triton (Les Lilas), Birgé (synthétiseurs, mix) et Clauss (sur grand écran) ont inauguré une nouvelle version du spectacle Somnambules avec Étienne Brunet (sax alto, cornemuse) et Éric Échampard (batterie). Au programme : Jumeau Bar, White Rituals, Heritage, Les marcheurs, Les dormeurs et L'ardoise.

Somnambules à Séoul (Corée)

Jean-Jacques Birgé et Nicolas Clauss ont présenté Somnambules en installation à Dual Reality, 4ème Biennale Internationale d'Art Multimedia (Media City Seoul, Musée d'Art Moderne) du 18 octobre au 10 décembre 2006.

Somnambules live (1)

Birgé et Clauss ont créé en 2006 la première version du spectacle Somnambules avec la chanteuse Pascale Labbé et le violoncelliste Didier Petit. Au programme : Somnambules, Sarajevo Suite et Fin, White Vibes, La Photo et The Shower.

Les portes, une installation d'art contemporain

Après Somnambules, Nicolas Clauss et Jean-Jacques Birgé ont présenté leur nouvelle œuvre vidéo interactive,
LES PORTES, dans le cadre du Festival NEMO, à l'Espace Paul Ricard (avril 2006).


Prix :


1er Prix Net Art France Telecom R&D / Oone au festival Art Rock de St Brieuc


Prix ARS Electronica 2004 Honorary Mention, Net Vision, Linz, Austria

SACD - Prix de la Création Interactive 2004, France

Vidéoformes
2004 - Prix de la création nouveaux médias - Clermont-Ferrand, France

Senef 2003
- Prix special du jury dans la catégorie web - Seoul, South Korea

Nomination au Best of 10 ans de Yahoo! comme site "le plus étrange"

Coup de cœur oct.2006 SVM Mac


Presse :

2005.02.00 -
Chorégraphie interactive - Danser

2004.10.07 -
Somnambules - Paris Art

2004.09.00 -
Somnambules - Cybertarts 2004

2003.12.12 - Somnambules - Turbulence.org

2003.11.17 -
Somnambules - Mediumturm2003.08.07 - Somnambules - Tiscali

2003.07.25 - Somnambules - Radiodifusao Portuguesa

2003.07.04 - Somnambules - netartreview2003.07.03 - Somnambules - Télérama.fr2003.06.15 - Un vrai spectacle - La Dernière Heure2002.06.11 - Noctambules - Yahoo France2002.06.05 - Somnambules - NordNet

2003.05.20 - Somnambules, coreografia in shockwave - Neural Online

News :

2006.10/12 - Installation au Seoul Museum of Art, 4e Biennale de Media Art, Media City Seoul, Dual Reality

2005.05 - Exposition à Confluencias, Université de Huelva, Espagne.2005.04 - Rétrospective Birgé-Clauss au Forum des Images à Paris et à la Maison Populaire de Montreuil, Festival NEMO #7.

2005.02/05 - Exposition Bis Repetita Placent, à Rur@rt, Rouille.2005.02/03 - "Hantée" interprété par J-J Birgé d'après Machination, Docks et Melting sur CD-Audio joint à son article Musique interactive ou l'art du partage, Les Nouveaux Dossiers de l'Audiovisuel.2004.12 - Exposition FILE 2004, Sao Paulo, Brésil.

2004.11 - Exposition à Ars Numerica, Montbéliard.

2004.11 - Exposition MAEM, Muestra de Arte Electrónico Villa de Móstoles, Madrid. 2004.10 - DVD-Rom des Journées du Design Sonore, organisées par la Société Française d'Acoustique avec l'aide de l'IRCAM.2004.10 - Exposition à Microwave International Media Art Festival, Hong Kong.

2004.09
- DVD produit par le Dicréam dans le cadre de la Villette Numérique.

2004.09/ 2005.09
-
Exposition à Ars Electronica Center, Linz, Autriche.

2004.06 - SACD - Prix de la Création Interactive 2004, France

2004.05 - 1er Prix Net Art France Telecom R&D / Oone, festival Art Rock, St Brieuc

2004.05 - Prix ARS Electronica Honorary Mention, Net Vision, Linz, Austria. 2004.03 - Prix de la création nouveaux médias, Vidéoformes, Clermont-Ferrand. 2004.03 - Exposition et conférence au Festival Nemo #6, Forum des Images, Paris.

2004.01
-Japan Media Arts Festival, Tokyo.

2004.01
-
Stuttgart Filmwinter, Festival for expanded medias.

2003.11
- version démo distribuée par le magazine SVM MAC à l'occasion d'un article sur Jean-Jacques Birgé.

2003.10
- FIFI 2003 dans la catégorie un autre monde.

2003.10 -
Mad'03, Madrid.

2003.9
- Prix special du jury dans la catégorie web au Senef 2003 (Seoul net and film festival), Corée du Sud.

2003.05.20
- Inauguration du site.









DANSER
, février 2005

Chorégraphie interactive - L'étrange voyage Tirez les rideaux, montez le son, et installez- vous confortablement. Vous êtes maintenant prêts à rentrer dans l'univers chorégraphique virtuel que nous ont concocté Didier Silhol, Nicolas Clauss, et Jean-Jacques Birgé. Somnambules est un " spectacle chorégraphique et interactif en 12 tableaux et leurs préludes pour l'internet. Il réunit la danse contact, la peinture, la vidéo et la musique ". Autrement dit, une véritable oeuvre comme il en existe encore très peu sur la toile. Celle-ci demande en plus la participation active de l'internaute qui, d'un clic ou d'un simple déplacement de souris, va induire des changements dans l'image ou dans les gestes. La chorégraphie, tantôt centrée sur les mains, tantôt sur le buste ou le corps entier, évolue dans un univers plastique sombre et coloré a la fois, soutenue par une musique mouvante Somnambules, avec ses bribes de corps, de décors et d'espaces, ses éléments scénographiques (poupées a la Hans Belmer, par exemple nous entraîne dans un véritable voyage poétique de l'étrange. L'œuvre a reçu de nombreux prix, dont celui décerné par la SACD pour la création interactive en 2004. Une expérience a visiter absolument sans modération.


Paris Art, 07 oct. 2004

Mise en ligne depuis 2003, Somnambules est une œuvre interactive et chorégraphique d’exception, elle est le fruit de la collaboration entre Jean-Jacques Birgé (musique, scénario, caméra, direction de production), Nicolas Clauss (conception artistique, scénario, caméra, programmation), et Didier Silhol (danse). Conçu pour internet, Somnambules est une succession de douze tableaux ou scènes de danse contemporaine, chacune précédée d’un prélude. C’est également une installation exposée pour un an au Musée du Futur d’Ars Electronica en Autriche et en novembre au Microwave International Media Art Festival à Hong Kong. L’esthétique soignée et l’interactivité merveilleusement poétique et fluide de ce site reviennent à Nicolas Clauss qui, à l’aide du logiciel Director, crée une savante alchimie entre les mouvements de la souris, le script, les sonorités dépaysantes et expérimentales de Jean-Jacques Birgé et les expressions corporelles dansées de Didier Silhol. Birgé et Clauss ont écrit le scénario et tourné les vidéos, leurs précédentes réalisations sont présentées sur le site Fyingpuppet. Dans les douze tableaux, les corps en mouvement occupent une place centrale. Ce sont ceux de personnages somnambules, en proie aux expressions corporelles des profondeurs de leurs inconscients. Atmosphérique et en apesanteur, leurs corps sont libres de toutes entraves.
Didier Silhol, qui enseigne la technique Danse Contact Improvisation, nous communique tous les registres des émotions du dormeur/éveillé. Le corps, dans ce régime nocturne propice à la rêverie et à la poétique, est rarement séparé de ses doubles : fantôme, ombre, flou vaporeux et reflet. De part son morcellement (mains, pieds, tête), il est même l’objet de fantasmes étranges.
La musique orchestrée par Birgé — à la fois concrète, expérimentale et free-jazz —, de même que l’intitulé des douze saynètes, évoquent les différents mouvements d’une symphonie ou d’une grille d’improvisation : avec son début et sa fin (Ouverture et Coda), ses différents rythmes (Pluie, Slow Down, High), ou bien encore ses différents états d’abstraction (Ghost, Nuage, Fragile et Melting) ou de tragique (Machination, Frontale, Dock).

L’ambiance de cet ailleurs surréaliste fantomatique nous immerge en des contrées encore inexplorées du web art : les textures graphiques telles que la peinture, la vidéo et la photo se superposent les unes aux autres, tandis que les couleurs sont pourvues de tonalités chaudes ou glacées, toutes droit sorties d’un clair-obscur de Caravage.
La qualité de l’image qui, somme toute, se rapproche du cinéma interactif, se définit pour Nicolas Clauss comme des « images animées interactives » (avant de travailler sur le support numérique, il peignait).

Le site invite à agir sur sa matière virtuelle complexe. Afin d’en saisir sa pleine mesure chorégraphique et émotive, une phase exploratoire est nécessaire. L’interaction n’est ici jamais gratuite et la curiosité est récompensée par l’étonnement.
Tous les mouvements ou clics de la souris renvoient à un geste, à un son ou à de nouvelles séries d’images fixes ou animées. Nous devenons provisoirement nous-mêmes chorégraphes. Cette interface, tels les fils du marionnettiste (en s’inspirant de la métaphore de flyingpuppet) permet de faire évoluer ces somnambules aux étranges rêveries yeux grands ouverts dans leur environnement.

Ce site, qui réunit la danse contemporaine et le multimédia, est un exemple abouti du métissage de différents domaines de la narration et d’expression. Il en a été de même en 1965 avec Variation V de John Cage (Merce Cunningham à la danse, Robert Moog et John Cage aux claviers et Nam June Paik aux visuels). Une expérience transdisciplinaire à renouveler…

Frédéric Lebas

http://www.somnambules.net
http://turbulence.org/curators/Paris/claussenglish.htm
http://www.flyingpuppet.com/
http://www.drame.org/


Cyberarts 2004, Ars Electronica, september 2004

This elegant collaboration between Nicolas Clauss, Jean-Jacques Birgé and Didier Silhol integrates image, sound, dance, and interaction into a seamless experience. The textured, photographic appearance creates an etheral atmosphere from which the piece is revealed. It does not replace the experience of a dance event in real space, but promotes an alternate encounter through combining visual representation of body movements with a playful style of interaction.
Birgé's extraordinary audio stylings cleverly combine samples into ever-changing sounds in response to the visitors mouse. Somnambules is an extremely web-savvy presentation, using image sequences and audio loops to achieve something greater than the sum of its individual parts.


Turbulence.org, December 12, 2003

Serge Diaghilev's radical idea of ballet was that it should be an integrated spectacle in which music, choreography and design were all of equal importance: in 1917, Satie, Massine and Picasso collaborated in "Parade." In the mid-20th century, John Cage and Merce Cunningham collaborated with both Jasper Johns and Robert Rauschenberg to create
numerous interdisciplinary events, many of which included audience participation. In the early 21st century, Nicolas Clauss, Jean-Jacques Birge, and Didier Silhol continue the experiment in "somnambules".

Jo-Anne Green


Mediumturn, novembre 2003

Somnambules stellt eine choreographische Tanzaufführung in zwölf Szenen dar, die Bewegung, Malerei, Video und Musik speziell für das Web konzipiert. Hierzu wurden einzelne Sequenzen der sogenannten 'Tanz Kontakt Improvisation' Performances des französischen Choreographen Didier Silhol zunächst auf Video aufgezeichnet und anschliessend mit malerischen Elementen von Jacques Birgé und Nicolas Clauss ( flyingpuppet.com) als kurze, interaktive Shockwave Module umgesetzt. Eine sicherlich auch für gänzlich Tanzunwütige durchaus ungewöhnliche Arbeit. (MT)

Tiscali, août 2003

Somnambules est un spectacle chorégraphique et interactif en douze tableaux et leurs préludes, réalisé par les artistes Birgé, Clauss et Silhol pour l'Internet. Ca bouge, ça vibre, ça hurle... promenez-vous en liberté, à chaque nouveau clic un maelstrom vous attend.

Radiodifusao Portuguesa, 25 juillet 2003

"Somnambules" é uma espectacular produção multimedia criada para a Internet. Três artistas franceses, Jean Jacques Birgé, Nicolas Clauss e Didier Silhol, reuniram-se e criaram este espectáculo musical e coreográfico composto por doze quadros distintos, todos dominados por uma atmosfera crepuscular, em tons de preto e vermelho. "Somnambules" combina pintura, vídeo e movimentos coreográficos executados por bailarinos que manipulamos no teclado como se fossem marionetas. A música também é manipulável. Uma página a não perder.


netartreview, 4 juillet 2003

The interdiciplinary creative team Birgé - Clauss - Silhol recently released the online project Somnambules. The art work combines elements of film, dance, photo and painting to bring us a refreshing interpretation of abstract narratives carefully developed around multilayered musical loops. The shockwave presentation seamlessly merges online technology with well established codes in visual culture.

The project is approached with the usual structure of most dance recitals; that is, where the performance is often split into various linear segments culminating in a grand finale. While borrowing this approach, Somnambules presents twelve segments that can be viewed in any order, with the option of viewing the pieces in the proposed linear order as well. The result is an odd experience that leaves the viewer inbetween the many creative languages that are used in the project. This is also supported by the abstracted dance loops which can only be completed when the user interacts with the performers on the virtual stage.

This project is proof that creativity is heavily influenced by the advancement of technology. Three years ago the implementation of video as it is used in Somnambules would not have been possible; but now, thanks to Macromedia Director's latest perks, netizens can enjoy a well developed libretto from the comfort of the home. The best part of the net project is that the artists' balance of content and form has led to a piece that will most likely be referenced in the future for the merging of extremely complex visual languages.

Eduardo Navas

Télérama.fr, 3 juillet 2003site du jourSomnambules est une chorégraphie en 12 tableaux créée expressément pour le web. Les danseurs évoluent comme en apesanteur, calant leurs mouvements sur des accords de cuivres. Concepteur du projet, le trio Silhol - Clauss - Birgé transforme votre écran d'ordinateur en salle de spectacle... interactive (cliquez et vous verrez !)

La Dernière Heure, 15 juin 2003

Le site du dimanche: Un vrai spectacle.

Il est vraiment extraordinaire de voir à quel point, en quelques années, Internet a évolué en termes de puissance et de possibilités multimédia. Aujourd'hui, certains sites s'avèrent tout aussi aboutis et beaux qu'une oeuvre vidéo ou un spectacle. Les vieux briscards du Net se rappellent certainement l'époque où il fallait attendre plusieurs minutes pour voir une photo. A présent, le haut débit couplé à des programmes de graphisme et d'animations adapté à la Toile nous permet d'assister en quelques secondes de téléchargement à des spectacles interactifs ahurissant.C'est le cas de Somnambules dédié à la danse et aux mouvements en général. L'atmosphère mystérieuse est rendue par des rouges sombres et des formes indéfinissables. Dans ce milieu, des corps apparaissent et s'engagent dans des mouvements étranges mais d'une grande grâce. L'interactivité vient bien entendu de vos clics qui entraînent un changement de mouvement et donc de chorégraphie. C'est franchement magique.

Yahoo.fr, 11 juin 2003

Noctambules sélection de la semaine.Véritable OVNI (Objet Virtuel Non Identifié), Somnambules est un spectacle chorégraphique et interactif créé spécialement pour l'Internet. Cette création est le fruit de la collaboration entre des artistes d'origines diverses et (très) polyvalents : Didier Silhol, Jean-Jacques Birgé et Nicolas Clauss. Laissez-vous perdre dans les douze tableaux et leurs préludes où tout interagit : la danse contact, la peinture, la vidéo et la musique. Une sacrée découverte !

NordNet, 5 juin 2003

De ces heures d'insomnie, la transition est toute trouvée pour vous parler du site suivant : "somnambules.net". J'entends déjà certains d'entre vous se plaindre en disant "zut, encore un site ennuyeux bourré d'explications médicales sur les troubles du sommeil"... Que nenni ! Si je vous dis que l'auteur n'est autre que Nicolas Clauss, à qui l'on devait déjà le somptueux "flyingpuppet.com", peut-être aurez-vous envie de franchir le seuil de ce site époustouflant où danse contemporaine, musique, peinture et animations Flash se rejoignent pour tisser la trame d'un univers poétique et fantastique d'une étonnante richesse. "Somnambules" est un spectacle chorégraphique et interactif en douze tableaux qui vous propose d'explorer un univers crépusculaire peuplé d'étranges marionnettes virtuelles que vous pourrez manipuler à votre guise. Toute la magie du site réside en un mot : interactivité. Chacune des mises en scène de ces mécanismes à peindre, à faire de la musique ou de la danse imaginés par Nicolas Clauss et ses compères fait en effet intervenir l'internaute et lui confère une étonnante liberté de mouvement au sein des univers virtuels qu'il "invente", recompose et recrée au gré de ses errances. "Cliquez, entrez, sortez, c'est tout, mais chacun, chacune à sa façon" proclame l'incipit de la page d'accueil : surtout, ne vous privez pas de cette somptueuse promenade !

neural.it, 20.05.2003

Somnambules, coreografia in shockwave. Somnambules è la nuova opera su web di Nicolas Clauss, già autore di Dervish Flowers, Cinq Ailleurs e Jumeau Bar. Come quest'ultima è realizzata insieme a Jean-Jacques Birgé, e vede la partecipazione di Didier Silhol. In dodici scene con relativi preludi, viene messa in scena una coreografia di 'Contact Improvisation', uno stile che integra concetti opposti, come leggi della fisica e relazioni umane, inerzia e impulso, sottomissione e rifiuto. Il tutto si risolve nella danza, che in questo lavoro trova spazio nei movimenti filmati e digitalizzati, sensibili ai click del mouse, e integrati con sfondi pittorici in giochi di trasparenze. Anche la colonna sonora varia a seconda delle scelte dell'utente, che mostra una gestualità inedita e una scelta di elementi e colori notturni che proiettano l'utente stesso in una dimensione onirica, mettendolo al centro della coreografia digitale.