Birgé - Clauss - Silhol

 


Jean-Jacques Birgé

http://www.drame.org

Né en 1952, Jean-Jacques Birgé est à la fois compositeur de musique, designer sonore, réalisateur de films, auteur multimédia et écrivain.

Après ses études à l'IDHEC, Jean-Jacques Birgé se passionne pour le son et l'image, et particulièrement pour leur potentiel à produire du sens.

En 1975 il fonde le label de disques GRRR et en 1976 le groupe Un Drame Musical Instantané (avec Bernard Vitet et Francis Gorgé). Il compose pour le cinéma (I.Barrère, D.Belloir, D.Cabrera, P.Desgraupes, P.O.Lévy, P.Morize, F.Reichenbach, F.Romand, J.Rouxel, R.Sangla, M.Trillat, Cinémathèque Albert Kahn, Cité des Sciences et de l'Industrie...), la danse (J.Gaudin, K.Saporta...), la photographie (Arles), le théâtre (Anne-Laure Liégeois...), la radio, la littérature lue à haute voix, et enregistre une trentaine d'albums. Sur scène il interprète la musique de films muets (26 au répertoire) aussi bien qu'il improvise ou produit des spectacles multimédia. Pour Le K avec Richard Bohringer il est nominé aux Victoires de la Musique.

Au cinéma, vingt ans après La nuit du phoque, il réalise Vis à vis : Idir et Johnny Clegg a capella. Il obtient un British Academy Award et le Prix du Jury du Festival de Locarno 1994 à titre collectif pour Sarajevo : a street under siege, tandis que le court-métrage Le sniper est projeté dans 1000 salles de cinéma.

Spécialiste des instruments de synthèse, il est attiré par les nouvelles technologies qui permettent d'inventer des objets inouïs ou iconoclastes. Parallèlement à son travail de designer sonore et de compositeur pour des expositions (Il était une fois la fête foraine à la Grande Halle de la Villette, The Extraordinary Museum au Japon, The Laying of the Hands à Amsterdam, Passerelle et L'argent en Belgique, Le Siècle Métro pour la RATP, Jours de Cirque à Monaco, Pavillon français de l'Expo Universelle d'Aïchi, Les Robots au Futuroscope de Poitiers...), des sites web (BDDP-TBWA, Laurent-Perrier, Ville de Lyon, Compagnie Générale des Eaux, Rencontres Numer, Determinism, Virtools, Adidas, Nike, Ptits Repères, Muséum National d'Histoire Naturelle, Musée de l'Immigration...), des CD-Rom (Au cirque avec Seurat, Fenêtre sur l'Art, Cahiers Passeport, Europrix 98, AZ et Firmenich tous deux Dauphin d'or à Communica, Le DVD-Rom du Louvre, Le Grand Jeu, Sethi et la couronne d'Egypte, Les Bonhommes et les Dames, AtoutPtitClic-Maternelle, Domicile d'Ange Heureux...), du DVD 1+1, une histoire naturelle de la sexualité (Prix Möbius Sciences, Prix du Jury Möbius International, Europrix E-Learning), du jeu Le Bal (Prix SACD de la Création Interactive), il s'affirme comme auteur multimédia avec Carton (CD-Extra où chaque chanson est complétée par un jeu original), Machiavel (scratch vidéo interactif réalisé avec Antoine Schmitt), enfin Alphabet, créé avec Murielle Lefèvre et Frédéric Durieu d'après le livre de Kveta Pacovska (Grand Prix Möbius International, Prix Multimédia SACD, Prix de la meilleure adaptation à Bologne, La Mention Spéciale au Salon du Livre de Jeunesse et 12 autres prix internationaux aux USA, Japon, Allemagne, Pays-Bas...).

Avec ce CD-Rom, il inaugure une nouvelle direction de travail axé sur l'écriture générative et interactive qui permet au joueur de découvrir chaque fois une nouvelle interprétation (on-line et off-line). Il collabore régulièrement aux sites de création lecielestbleu.com (avec F.Durieu, Prix SCAM du meilleur site Internet, NarrowCast Content Award) et flyingpuppet.com (avec N.Clauss, Prix du Centre Pompidou Flash Festival). Avec Clauss, il réalise une installation vidéo interactive, Les Portes, et avec Antoine Schmitt, Nabaz'mob, un opéra pour 100 lapins Nabaztag dont il est aussi le designer sonore.

Ses deux premiers romans, La corde à linge et USA 1968 deux enfants, sont des objets multimédia conçus pour tablettes.

Il enseigne et donne des conférences : Ecole des Gobelins, INA, Paris VIII, Paris 1, Autograf, Céci, IRCAM, CNAM, ENJMIN, ENSCI, Pôle Atlantique, Arts Décos de Paris, Amiens et Strasbourg, Beaux-Arts de Quimper, MediaLab (Finlande), IESAV (Liban), SMCQ (Québec), Femis (Allemagne), Pilots (Espagne), etc.


Nicolas Clauss

http://www.nicolasclauss.com

Né en 1968. Nicolas Clauss, peintre autodidacte, pose les pinceaux en 2000 pour se consacrer exclusivement à la toile du net et aux projets multimédia. Cofondateur du site lecielestbleu.com, il crée son propre espace de création, le site flyingpuppet.com en 2001.

En même temps qu'il obtient un DEA en psychologie sociale expérimentale et une licence en art et technologies de l'image (ATI), il expose ses tableaux dès 1989, seul (Galerie Arnoux à Paris, Centre Culturel Français de Séoul et Seoul International Art Fair en Corée, Crawford Gallery, Beatty Gallery et Sidney Art Theater en Australie) ou en collectif (Grands et Jeunes d'Aujourd'hui et Réalités Nouvelles au Grand Palais à Paris, Howard Leonard Gallery et Savah Gallery en Australie, Gana Art Center en Corée, etc.).

Dans ses travaux multimédia, il continue à fabriquer des univers où l'épaisseur de la croûte ne néglige pas pour autant les effets de transparence. Le mouvement de la souris y prolonge souvent le geste du peintre. Sur Flying Puppet, il conçoit et réalise plus de 50 modules interactifs on-line, souvent en collaboration avec des musiciens (Jean-Jacques Birgé, mais aussi François Baxas, Denis Colin, Patricia Dallio, Pascale Labbé, Thomas Le Saulnier, Jean Morières, Hervé Zénouda).
Passionné par la danse, il est nominé au Möbius 2001 pour Danse ! (DadaMedia) et crée Soaring Steps pour la BBC-On-line. Pour la marque de vêtements Diesel, ce sont les tableaux interactifs DeepSea et Temptation. Lors d'une résidence d'artiste à l'ECM des Mureaux, il réalise le projet web Cinq Ailleurs à partir de témoignages d'immigrés. Depuis, il multiplie les projets en résidence avec des enfants et des adolescents, les interventions pédagogiques autour de son travail à l'Ecole des Gobelins, dans de nombreux ECM (Espace Culture Multimédia) et des conférences-performances (Centre Pompidou, Numer, Cité du Livre d'Aix-en-Provence, Le Cube...).

Il reçoit le Prix Spécial du Centre Pompidou au Flash Festival 2002 (Spectacle : Danse interactive), le Grand Prix du meilleur site Internet 2001-2002 de la SCAM pour LeCielEstBleu, le Troisième Prix du concours de Net-art de la Villette Numérique 2002. Flyingpuppet.com et cinq-ailleurs.com sont nommés Macromedia Site of the Day.
Avec Birgé, il réalise une installation vidéo interactive, Les Portes.

Son travail est montré dans des expositions et en ligne, en France (PlayTime / Villette Numérique, Incident.net, Provisoire.net, VidéoFormes, Le Cube, La Friche Belle de Mai, Arte.tv...), en Amérique (Rhizome.org, Turbulence.org, ComputerFineArts.com, Boston Center for the Arts, PixelPress.org, Revue digitale Chair-et-métal, Naqoyqatsi / Miramax, ATHICA / Athens Institute of Contemporary Art, SoftForm / Toronto Propeller Gallery / Musée d'Art Contemporain Tamayo, Mexique / 404, Argentine / File, Brésil...), en Allemagne (A Virtual Museum, Java Museum, Free Manifesta...), aux Pays-Bas (MAFF), en Suisse (Festival VIPER Basel), en Angleterre (Digital Pocket Gallery, Liberarti), en Corée (Hexa Media Festival), en Tchéquie (Violens Festival Tabor), en Turquie (Istanbul Contemporary Art Museum)...

Depuis Somnambules il a réalisé de nombreuses œuvres participatives (sites et installations) : jai10ans.com, delartsijeveux.com, L'ardoise, Un palpitant, Or not toupie, Les musiciens...


Didier Silhol

Né en 1948, Didier Silhol débute chez Joseph Russillo, puis à Free Dance Song (avec Annick Nozati, Christiane de Rougemont, Hideyuki Yano, Elsa Wolliaston, Harry Sheppard). Il étudie la danse classique avec AndreIï Glegolski, et la technique Cunningham avec Charles Moulton et Robert Kovitch. En 1978, il rencontre Lisa Nelson et Steve Paxton lors d'un stage de Danse Contact Improvisation.

En 1980, il est cofondateur de l'Association Danse Contact Improvisation et commence à enseigner cette technique et approche de la danse.Il intervient pour différentes compagnies (Odile Duboc, Stéphanie Aubin, Jean-Claude Gallotta, Christiane Blaise, Geneviève Sorin, etc.).

Chorégraphe depuis 1978, il travaille avec des musiciens et des plasticiens : Emotion en péril, pour trois danseurs et une contrebassiste, 1994 - Noir sans être nu, solo et film, 1995 - Midi-Minuit, performance de douze heures pour huit danseurs à la Fondation Cartier, 1996 - Sans cesse, ballet-opéra avec soixante participants en difficulté sociale et quarante musiciens (musique de Thomas Gubitsch) au Mans, 1996 - Le Piège de Méduse pour la création du Musée Erik Satie, 1998 - Tu le vois le voleur, duo, 1999 - Zoo Musique, interprétation de la pièce de Jacques Rebotier pour 17 musiciens et 1 danseur, 1999-2003 - Création pour le Diplôme du CNR de Paris, 2000 - Au lieu dit la mi-temps, quintette, 2001.

Il organise des performances en France, au Canada, au Portugal, en Italie, ainsi qu'un festival de cinéma expérimental à la Ménagerie de Verre avec Yann Beauvais.

Il enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Il réalise également des films expérimentaux (Entre amis, 1992 - Rue de larme et d'eau riante, 1996 - L'instant T, 1997).